Éric Doré, enseignant en éducation physique
2 avril 2009

Chaque mois, la rubrique " Rencontre du mois " nous fait découvrir un membre du personnel de la Commission scolaire qui nous présente la nature de son travail, ses projets, ses intérêts, ce qui l'anime et encore davantage.

Voici notre rencontre du mois d'avril. 


« La vie, c’est comme un sport d’équipe! »

Lorsqu’on est un passionné de sports d’équipe et de plein air comme Éric Doré, on a tendance à voir son milieu de vie comme un grand terrain de jeu. Fidèle à cette façon d’être, il se fait un devoir de communiquer ce dynamisme et cette joie de vivre à son travail comme dans ses loisirs. Éric enseigne l’éducation physique aux élèves de la maternelle à la sixième année depuis plus de 14 ans. En tant que spécialiste, il a eu l’occasion de côtoyer et d’apprécier plusieurs équipes de travail en enseignant dans une dizaine d’écoles primaires de la Commission scolaire De La Jonquière. Depuis cinq ans, il enseigne principalement dans les écoles Trefflé-Gauthier et Notre-Dame-du-Rosaire.

Natif de Métabetchouan, Éric a pleinement profité de ce bel environnement, hiver comme été. « Quand j’étais enfant, je ne vivais que pour les sports d’équipe. Mon horaire du samedi commençait par un entraînement de 7 à 9 heures du matin à l’aréna du quartier. De retour à la maison, je prenais rapidement une collation et rejoignais mes amis pour jouer encore au hockey. Même chose après le dîner! Pendant l’été, je jouais au tennis, au football et au baseball en plus des activités au lac et en forêt. J’aurais bien aimé qu’il y ait un programme Sport-arts-études à cette époque! »

Après deux ans en sciences humaines au Collège d’Alma, Éric a débuté un baccalauréat en enseignement préscolaire et primaire à l’UQAC pour ensuite bifurquer en enseignement de l’éducation physique, sa véritable passion. Au cours de ces mêmes années, il a joué au hockey dans les ligues junior et au baseball avec le club Les Voyageurs de Jonquière, en plus de travailler dans une quincaillerie. Il a obtenu son diplôme universitaire en 1994.

Le sport, c’est d’abord apprendre à jouer

Pour Éric, la première mission d’un enseignant en éducation physique est de donner le goût aux jeunes de bouger, mais surtout de s’amuser. « Le plaisir est primordial! Si j’arrive à leur donner suffisamment le goût de poursuivre une activité sportive en dehors de l’école, j’ai atteint mon objectif. La performance n’est jamais à l’avant-plan. J’insiste beaucoup sur l’effort et je leur donne beaucoup de latitude pour leur permettre de progresser. L’important, c’est que l’enfant prenne conscience de l’amélioration de sa condition grâce à l’activité physique et une bonne alimentation. »

Les premiers cours en début d’année permettent d’évaluer la condition physique et les capacités des élèves. Trois compétences sont à la base du programme d’éducation physique.

L’agir : l’enfant face à lui-même. Ce premier volet est concentré sur la mobilité de l’enfant, les déplacements, les manipulations et les postures. Ces aptitudes sont développées avec des exercices de gymnastique comme les roulades, l’équilibre, les sauts, les arabesques et l’escalade.

L’interagir : la coopération, l’esprit d’équipe et la stratégie. Ce volet est basé sur la relation avec les coéquipiers et l’adversaire, le développement d’une bonne attitude dans la victoire comme dans la défaite. « Les sports d’équipe aident beaucoup l’élève à développer les qualités humaines du futur adulte. Un jour, cet enfant devra travailler en équipe, faire des plans et les respecter pour obtenir les résultats souhaités. Il aura un employeur à qui il devra rendre des comptes. Je leur donne souvent l’exemple du capitaine sur le bateau qui leur confie une mission. »

La santé : adopter un mode de vie sain et actif. Ce volet traite de l’importance de l’hygiène, de l’alimentation, d’une bonne posture et de la sécurité. « En grandissant, l’enfant doit prendre soin de sa santé. Je leur donne également des défis avec un objectif comme se brosser les dents trois fois par jour ou manger davantage de fruits et de légumes. »

Une belle fierté

Certains élèves ayant des difficultés d’apprentissage scolaire peuvent se découvrir des aptitudes dans les sports. « Je pense tout de suite à cette élève de neuf ans qui était en adaptation scolaire à cette époque. Elle avait un tempérament timide et communiquait peu. En l’observant, je me suis rendu compte qu’elle avait des aptitudes en jogging. Je lui ai parlé d’une compétition de course à pied de 1,5 kilomètres : La petite randonnée. Non seulement elle a participé à l’activité, mais elle a gagné la médaille d’argent. Le lundi matin, elle est revenue à l’école avec sa médaille, le menton relevé et un beau sourire. Elle a participé à d’autres compétitions et a remporté plusieurs médailles. Son attitude a changé, de même que celle des autres élèves envers elle. Je vais me souvenir de ça toute ma vie. »

Aujourd’hui, Éric continue de s’amuser à travers les sports d’équipe et les activités de plein air avec sa famille, ses amis, ses collègues et ses élèves. « J’aime beaucoup la stabilité. Je me sens à ma place dans mon travail et j’essaie d’être rayonnant en tout temps. Je ressens beaucoup de satisfaction quand un élève s’inscrit dans une activité sportive même s’il n’est pas performant dans cette discipline. Ce que j’ai appris de plus important dans le sport, c’est que l’effort et l’esprit d’équipe nous amènent à réussir dans tout. »

 


Voir les archives
28nov.
Prochaine activité

Soirée portes ouvertes

Calendrier
des activités