Sylvie Aubé, technicienne en loisir
2 novembre 2009

Chaque mois, la rubrique " Rencontre du mois " nous fait découvrir un membre du personnel de la Commission scolaire qui nous présente la nature de son travail, ses projets, ses intérêts, ce qui l'anime et encore davantage.

Voici notre rencontre du mois de novembre.


L’école, un milieu de vie important!

Sylvie Aubé occupe le poste de technicienne en loisir à la Commission scolaire De La Jonquière depuis 2002. Elle a débuté à l’École secondaire Kénogami grâce à un projet Fonds Jeunesse intitulé « Une école ouverte sur son milieu ». Elle a obtenu le poste à l’École polyvalente Jonquière en 2004.

Le rôle de technicien en loisir en milieu scolaire peut se résumer par la planification, l’organisation et l’animation des activités récréatives, sportives et culturelles des écoles. Mais lorsqu’on écoute Sylvie parler avec passion de son travail, on découvre en plus toute l’importance de l’encadrement et de l’accompagnement des élèves. Les principales qualités pour mener à bien toutes ses tâches sont le leadership, l’ouverture d’esprit, le sens de l’observation et beaucoup de vigilance. « Le milieu de vie d’une école, c’est très important! Moi, j’aimais toujours ça me lever le matin, pas nécessairement pour aller à mes cours. Aujourd’hui, ce que j’aime le plus, c’est travailler avec les élèves, apprendre à les connaître et à découvrir leurs forces. D’ailleurs, cela fait partie de nos objectifs éducatifs d’aider les élèves à se réaliser, à laisser leur trace… Il ne s’agit pas seulement d’organiser l’événement, il faut les accompagner, les motiver et les encourager quand ça va moins bien. J’assiste à tous les spectacles et à la majorité des compétitions sportives. Quand les élèves sont placés en situation de dépassement de soi, c’est un défi constant, pour eux comme pour moi. J’ai souvent des papillons en même temps qu’eux… »

Native de Saint-Méthode au Lac-Saint-Jean, Sylvie n’avait pas encore réfléchi sur son orientation professionnelle jusqu’au jour où la responsable de la vie étudiante à la Polyvalente des Quatre-Vents lui proposa de prendre la charge du Salon étudiant. « J’avais déjà fait partie du Comité de vie étudiante et la responsable, Mme France Tremblay, a senti que j’avais un bon sens de l’organisation. On est comme ça dans ma famille, on a tous un côté organisateur… Elle a vraiment eu du flair parce que cette expérience m’a fait voir que le travail de technicienne en loisir était sur mesure pour moi. C’est même elle qui m’a fourni la documentation sur la formation technique d’intervention en loisir au Cégep de Rivière-du-Loup. Je suis revenue faire un stage à mon ancienne école et j’ai vu que j’y avais laissé des traces puisque le Salon étudiant fonctionne toujours d’après le modèle que j’ai instauré. »

À chaque année ses défis

En plus des volets culturel et sportif, Sylvie voit à l’organisation du parlement étudiant et aide le comité d’accueil des élèves au secondaire. Chaque nouvelle année scolaire comporte ses défis. Il faut d’abord planifier les événements et les activités thématiques qui reviennent chaque année comme la Semaine de la nutrition, No ou Secondaire en spectacle puis préparer le programme annuel des activités étudiantes. Sylvie chapeaute le tout selon l’échéancier prévu, puis elle voit à la formation des comités et des sous-comités : décoration, financement, protocole, vente de billets, etc. « Un des secrets pour réussir, c’est de s’entourer d’un bon comité d’élèves, ceux qui ont la cause à cœur et le goût du défi. C’est aussi un travail d’équipe avec la direction, les enseignants, l’infirmière. À force d’observer et de travailler avec les élèves, je peux voir leurs aptitudes. J’ai déjà ciblé des élèves qui n’avaient jamais fait de scène, car je sentais qu’ils avaient le potentiel pour animer un spectacle. Ils m’ont dit que c’était la plus belle chose qu’ils avaient réalisée. Les parents étaient très fiers d’eux…»

Le volet sportif de l’école inclut une ligue régionale de sports, le soir et les fins de semaine, ou intra-murale sur l’heure du midi. Sylvie s’occupe également de la mise sur pied d’événements sportifs en athlétisme et en soccer pour les écoles primaires avec les techniciens en loisir des autres polyvalentes. Mais que ce soit pour l’organisation d’un spectacle ou d’une compétition sportive, Sylvie doit constamment être à l’écoute des participants, aider à la motivation individuelle et, au besoin, agir rapidement pour corriger une situation problématique. « Chacun a ses petits problèmes personnels. Par exemple, il peut arriver qu’un élève se sente trop stressé avant un spectacle et ne puisse pas monter sur scène. Je dois réussir à le calmer pour l’amener à l’avant et aussi l’accueillir à la fin de sa prestation, tout en continuant de m’occuper de l’équipe qui vend les billets, des hôtesses, des techniciens, etc. S’il s’agit d’un conflit à l’intérieur d’une équipe sportive, je vais aider à la résolution du conflit, même s’il y a un entraîneur. Par exemple, si un élève veut quitter l’équipe, il faut l’amener à comprendre qu’il met peut-être toute l’équipe en péril. On doit soutenir l’individu, mais aussi le groupe. »

En dehors du travail, Sylvie est tout aussi occupée avec son conjoint, ses fils de deux et quatre ans et ses amis. Ses activités de détente préférées sont la marche, l’aqua-forme et le « scrapbooking ». Elle se dit « très famille » et souhaite avoir un troisième enfant. Sur le plan professionnel, elle n’envisage pas de changements à court ou moyen terme et son enthousiasme est toujours aussi présent. « Actuellement, je suis vraiment comblée! C’est certain que c’est un travail qui demande énormément d’énergie. Comme on dit, il faut savoir se retourner vite sur un dix cents. Tant que j’aurai une bonne énergie, je vais continuer dans ce domaine… Ça me fait toujours plaisir lorsqu’un élève me dit vouloir faire le même travail que moi. C’est aussi une belle façon de laisser sa trace. »

 

 


Voir les archives
28nov.
Prochaine activité

Soirée portes ouvertes

Calendrier
des activités