Richard Desbiens, gestionnaire administratif d'établissement
2 février 2011

Chaque mois, la rubrique " Rencontre du mois " nous fait découvrir un membre du personnel de la Commission scolaire qui nous présente la nature de son travail, ses projets, ses intérêts, ce qui l'anime et encore davantage.

Voici notre rencontre du mois de février. 


L’art de concilier les imprévus et les priorités

Richard Desbiens occupe le poste de gestionnaire administratif d’établissement à l’École polyvalente Jonquière depuis près de huit ans. Un emploi qui exige une grande capacité d’écoute et de jugement ainsi qu’un bon sens de l’organisation afin de gérer les multiples demandes liées aux infrastructures matérielles et superviser le personnel de soutien concerné. Que ce soit à titre de gestionnaire, de conseiller, de superviseur, d’acheteur ou d’organisateur, Richard apprécie un milieu de travail interactif et bouillonnant d’activités.

« Ce que j’aime, c’est qu’il n’y a pas de routine. Tout bouge autour de toi et tu es constamment sollicité. Souvent le matin, j’arrive à mon bureau avec l’intention de faire avancer le dossier laissé la veille, mais il arrive toujours des imprévus auxquels il faut faire face. Par exemple, un enseignant vient me remettre une somme d’argent provenant d’une campagne de financement et un autre a besoin de réserver une salle de réunion. Au même moment, le concierge m’avise qu’une toilette déborde et un surveillant m’informe qu’une porte est brisée. Comme je ne peux pas être partout à la fois, mes collègues sont souvent le prolongement de mes yeux et de mes oreilles.

En début d’année, je peux rencontrer jusqu’à 300 parents pour des ententes individuelles de paiement de volumes. Il y aussi les demandes d’autorisation de notre technicienne en loisir pour la réalisation d’activités sociales ou sportives, les achats et le paiement de livres, de matériel informatique ou d’équipements divers servant au bon fonctionnement de l’école. On parle ici d’une bâtisse de trois étages totalisant 200 000 pieds carrés avec 1 200 élèves et 120 employés. J’aime toutes les facettes de mon emploi et en particulier, le contact humain et l’organisation d’activités pour les élèves et le personnel. »

Un parcours professionnel en constante évolution

Certains collègues décrivent Richard comme un homme équitable, calme et réfléchi, voire même rassurant dans certaines situations. Des qualités qui lui sont sûrement très utiles lorsque vient le temps d’établir des priorités, de négocier avec les fournisseurs, de gérer des conflits ou de jouer un rôle de rassembleur lors d’événements importants. Bien sûr, ces aptitudes se sont développées avec l’expérience, mais elles sont également le fruit d’une volonté d’apprendre et d’avancer en toutes circonstances. « Au secondaire, j’avais l’idée d’être ingénieur. Je me suis inscrit en sciences pures au Cégep de Jonquière, mais comme j’avais fait quatre ans de cours classiques axés davantage sur les langues, j’avais beaucoup de difficultés dans mes cours de sciences. Par contre, j’étais excellent en mathématiques. J’ai finalement opté pour les techniques administratives. Les chiffres exigent une bonne mémoire. Quand je travaillais aux finances, je connaissais par cœur les 25 000 comptes…»

Richard a obtenu un premier emploi d’agent de bureau à la Commission scolaire d’Arvida après l’obtention de son DEC en techniques administratives en 1976. Pendant ses trois années collégiales, il a travaillé à la papeterie Abitibi Price et au Club de curling à Kénogami. De 1983 à 1996, il a cumulé un BAC en administration des affaires à l’UQAC, le soir et la fin de semaine, en complétant trois certificats en sciences comptables, en relations industrielles et en administration.

En juin 2011, Richard aura réalisé un parcours professionnel totalisant 35 années de carrière à la Commission scolaire De La Jonquière, soit 24 ans au Service des ressources financières, trois ans au Service des ressources matérielles et huit ans à l’École polyvalente Jonquière. Il aura occupé six types d’emplois dans cinq lieux de travail: agent de bureau classe 1, opérateur en informatique, agent de bureau classe principale, technicien en administration, agent d’administration et adjoint administratif dont le titre a été changé pour Gestionnaire administratif d’établissement.

Les dates les plus importantes pour lui sont 1976, l’année de son embauche; 1988, la fusion des commissions scolaires du grand Jonquière où il a été transféré dans un autre siège social avec de nouveaux collègues; 1994, date de la fusion des trois sièges sociaux de la CSDLJ entraînant un déménagement au Centre administratif de la rue Saint-Jules, et 2003 qui marque ses débuts à l’École polyvalente Jonquière. Ce nouveau poste a été le plus gros changement dans sa carrière.

« Depuis que j’ai annoncé mon départ à la retraite, ça me fait tout drôle en dedans. Dans mon cheminement passé, mes énergies étaient surtout concentrées sur mon emploi. Je vais maintenant pouvoir m’occuper davantage de moi et de ma famille. D’abord, prendre le temps de relaxer, faire encore plus de sports, voir un bon film, prendre un bon repas avec des amis… Je le fais déjà, mais à la retraite, ce sera vendredi tous les jours. Je vais être plus souvent à la maison, cuisiner et m’occuper de mes petits-enfants. D’ailleurs, j’ai l’intention de m’installer un gazebo avec un spa ainsi qu’un garage. Je me promets aussi un beau voyage avec ma conjointe et des amis.

Quand je pense à toutes ces belles années à la Commission scolaire, à tous ces gens que j’ai côtoyés, j’ai parfois le cœur gros… J’ai aimé tous les postes que j’ai occupés. Le secteur de l’éducation, c’est un beau milieu de travail sécurisant, surtout quand on a des enfants. Un gros morceau de ma vie que je ne suis pas prêt d’oublier... »



Par Johanne Morissette
Service du secrétariat général et des communications


Voir les archives
Calendrier
des activités