CSDLJ: plus bas taux de décrochage au Québec
9 novembre 2012

C’est avec une immense fierté que la Commission scolaire De La Jonquière a pris connaissance des dernières données officielles du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, qui indiquent qu’elle obtient le plus bas taux de décrochage scolaire au Québec, ex aequo avec la Commission scolaire des Découvreurs. En effet, dans le document officiel du MELS de septembre 2012 faisant état des résultats de l’année 2009-2010, il apparaît que la CSDLJ obtient un taux de décrochage de 7,8 % pour les élèves de moins de 20 ans alors que ce taux se situe à 17,4 % pour l’ensemble du Québec. Précisons que pour qu’un jeune soit considéré comme décrocheur, il ne doit pas être inscrit dans aucun établissement scolaire durant un an.

« Ce qui est intéressant, c’est que l’écart entre le taux de décrochage des filles (7,1 %) et celui des garçons (8,6 %) soit aussi réduit. Ainsi, nos efforts pour contrer le décrochage portent fruit, garçons et filles confondus », indique la directrice des Services éducatifs, madame Jacynthe Bond.

Le décrochage : une constante préoccupation dans nos écoles secondaires

Pour arriver à obtenir le plus haut taux de persévérance scolaire au Québec (92,8 %), la CSDLJ peut compter sur différents moyens, notamment les programmes particuliers offerts dans les trois écoles secondaires. Que ce soit Arts et métiers de la scène à l’École polyvalente Jonquière, Sport-Arts-Études à l’École polyvalente Arvida ou le Programme d’éducation internationale à l’École secondaire Kénogami, tous ces programmes ont certainement une influence sur la persévérance.

De plus, la CSDLJ a mis en place plusieurs services pour répondre aux besoins des jeunes qui ont un parcours scolaire différent. Par exemple, le programme Pré-DEP, dispensé à l’École polyvalente Arvida, qui permet à des élèves vivant des difficultés académiques en 3e et 4e secondaire d’explorer l’avenue de la formation professionnelle.

Ces différents moyens mis en place par la CSDLJ ont également été mesurables en ce qui a trait aux épreuves ministérielles de français et en anglais en 2011 puisque la CSDLJ s’est classée 3e pour le taux de réussite, et ce, à l’échelle provinciale.

Un personnel à l’écoute

Si la CSDLJ obtient ce résultat enviable, c’est sans aucun doute grâce au travail collectif et concerté de l’ensemble des membres du personnel. « Nous avons notamment la chance de compter sur un personnel enseignant à l’écoute des besoins des élèves. Les enseignants portent le premier regard sur un jeune en difficulté. Souvent, par leur propos, ils les aident à trouver des réponses, tant sur leurs questionnements professionnels que personnels. Ils réfèrent également les jeunes vers les professionnels qui peuvent leur venir en aide », ajoute la directrice générale, madame Aline Laforge.

À cet effet, la CSDLJ peut compter sur la collaboration d’une équipe des services complémentaires qui, jour après jour, prennent en charge les élèves en difficultés pour leur fournir les outils nécessaires. Les psychologues, psychoéducateurs, techniciens en éducation spécialisée, conseillers en orientation, éducateurs en prévention des toxicomanies et bien d’autres travaillent en collaboration avec l’ensemble de l’équipe-école, avec les parents, avec les partenaires du réseau de la santé, afin de soutenir les élèves.

Tout le personnel de nos écoles et de nos centres, mobilisé par les directions d’établissement et soutenu par une équipe de conseillers pédagogiques, organise des activités éducatives stimulantes et originales. Le personnel de la CSDLJ continuera à travailler avec la même passion et le même professionnalisme afin de poursuivre la lutte au décrochage.

La formation professionnelle et la formation générale des adultes

Le Centre de formation professionnelle Jonquière, avec plus de 20 programmes de formation, offre aux élèves diverses activités pour répondre à leurs goûts et à leurs aspirations professionnelles. Entre autres, l’activité Élève d’un jour qui permet aux élèves de valider le choix de carrière ainsi que l’alternance travail-études qui contribue à cette réussite grâce à un partenariat avec les entreprises.

Le Centre de formation générale des adultes De La Jonquière accueille quant à lui des jeunes pour qui le modèle classique d’enseignement ne répond pas nécessairement. Le centre peut compter sur les partenaires du milieu afin d’offrir aux jeunes qui désirent poursuivre leur cheminement des services adaptés (par exemple, les centres locaux d’emploi, Aide Parents Plus, C.P.E. De La Sagamie).

En terminant, la CSDLJ tient à rappeler le rôle essentiel des parents dans la lutte au décrochage scolaire. « En stimulant leurs enfants, en les encourageant, en s’informant de leurs résultats, les parents sont des acteurs essentiels pour favoriser la réussite de leurs enfants », conclut la directrice générale.


Voir les archives
28nov.
Prochaine activité

Soirée portes ouvertes

Calendrier
des activités